mardi 7 avril 2015

Tara Duncan, la série !


samedi 4 avril 2015

Les contes des royaumes : Poison, Charme et Beauté




Auteur : Sarah Pinborough
Tome : 3 tomes
Editions : Milady

Pages :  698 pages
Tome 1 → 222 pages
Tome 2 → 255 pages
Tome 3 → 221 pages

Sortie :
Tome 1 → 21 Mars 2014
Tome 2 → 18 Avril 2014
Tome 3 → 23 Mai 2014
Cette série n'est malheureusement plus édité


Poison

Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.
Rappelez-vous l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère...
... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée ...

Charme

Rappelez-vous les horribles belles-soeurs, le carrosse magique, le bal enchanté, la pantoufle de verre et l’éternel amour né au premier regard… et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Cendrillon, telle qu’elle n’a jamais été révélée… Cendrillon, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction.

Beauté

Cette fois, c'est l'histoire de la Belle au Bois Dormant qui va se prendre un petit coup de neuf ! Bien sûr, on y retrouvera tous les éléments classiques de ce conte (le beau prince, la terrible malédiction, la jeune fille endormie et le château hanté) mais de nouveau revus à la sauce moderne ! Toujours aussi drôle et sexy. 




Il faut le dire, poison, charme et beauté sont des livres qui ont fait beaucoup de bruit. Ce sont des livres sur les contes. Blanche-neige, Cendrillon et la Belle au bois dormant sont repris mais l'histoire ne reste pas du tout la même. Bien que la base soit toujours le conte, l'auteur va bien au-delà. Sarah Pinborough garde toujours l'époque adéquat au conte, comme si elle écrivait simplement le conte original en roman, avec plus de détails. Sauf que tout n'est pas pareil. Dans cette série, tout est plus sombre, moins niais et plus vrai. Les contes sont ce qu'ils sont et tout le monde sait très bien qu'ils ne sont pas du tout réalistes. Bien que l'histoire étant fantastique, elle ne peut donc pas être véridiques, l'auteur les rend tout de même plus réalistes. En effet, si Cendrillon avait existé, il y aurai eu plus de chance que son histoire se déroule comme le livre Charme le propose. C'est quelque chose que j'ai vraiment beaucoup apprécié dans ces livres.

Je ne vais bien entendu pas vous raconter les histoires, tout le monde connait la trame principale et vous en dire plus serait un vrai spoil. Mais je peut tout de même vous dire qu'ici, Sarah ne reste pas à la surface du conte. Elle l'exploite autant qu'elle le peut. Une partie du roman est dédié à l'histoire telle qu'on l'a connait (avec tous pleins de changements bien entendu) et une deuxième partie est plus consacré à ce qui se produit après. Que se passe t-il entre Blanche-neige et le prince une fois qu'elle est réveillé, qu'arrive t-il à cendrillon après avoir épousé le prince et que se passe t-il une fois que la belle au vois dormant est réveillé ?
Tout ça vous le découvrirez dans ces livres.
J'ai trouvé ces tomes très adultes et pas du tout pour les enfants. L'auteur garde le style d'écriture d'un conte mais le rend beaucoup plus terrible et moins joyeux. Ici quand tout va bien, il faut se demander quand est-ce que le vent va tourner !

Pour ce qui est de mon avis des tomes séparés maintenant :

  • Pour ce qui est de poison, je peut vous dire que je n'ai pas beaucoup apprécié. Je l'ai lu et j'ai du le mettre en pause plusieurs fois parce que je voulais clairement lire autre chose, l'auteur n'a pas suffisamment réussit à me captiver. La fin, bien que très surprenante, ne m'a absolument pas plu. J'ai trouvé qu'elle arrivait trop vite, comme un cheveux sur le soupe. Elle est vraiment très mal exploité.
  • J'avais déjà acheté le tome 2 alors je me suis dit que j'allais forcément le lire un jour. Quand j'ai appris que le tome 3 ne serait plus édité (tout comme les autres tomes de la série), je me suis très vite précipité pour acheter le dernier tome et je me suis dis "je devrais peut-être lire le tome 2 quand même". C'est pourquoi j'ai finalement décidé de lire ce tome 2, presque un an plus tard. Je peux vous dire que j'ai beaucoup plus apprécié ce tome 2. Au début j'avais bien entendu du mal à entrer dans l'histoire mais passé la moitié, je ne pouvais plus le lâcher. J'ai trouvé cette histoire beaucoup plus crédible et beaucoup mieux mise en place. J'ai compris la relation entre le tome 1 et le tome 2 vers la fin du livre et comme pour le 1, la fin m'a très surprise. Mais cette fois, je l'ai beaucoup plus apprécié.
  • C'est donc avec un bonne avis sur le tome 2, que j'ai pu lire le tome 3, et j'ai exactement le même avis que pour ce dernier. J'ai adoré cette histoire. Même si je ne l'est pas spécialement préféré au tome 2 (j'ai autant aimé ces deux tomes), je dois dire que celui-ci est le mieux construit. Sarah Pinborough nous évoque un délicieux mélange entre la belle et la bête, la belle au bois dormant, le petit chaperon rouge et même Raiponce ! A la toute fin j'ai compris le lien entre ce tome et les autres. Étant donné qu'il se passe avant poison, j'aurai sans doute plus apprécié de lire Beauté en premier. Mais tant pis ! J'ai quand même adoré !
Pour conclure : cette série est vraiment superbe, je l'a recommande. Je sais qu'elle n'est plus édité mais elle doit surement être disponible d'occasion ou sur Kindle pour ceux qui utilisent la liseuse. A l'heure où je vous écrit, Charme et Beauté sont encore disponibles sur Amazon. Il faut savoir que le tome 1 et 2 vont ensemble. Bien que ce ne soit pas très très gênant de ne pas lire l'un des deux, il y a des éléments du tome 2 que vous ne comprendriez pas si vous n'avez pas lu le tome 1. Pour ce qui est du tome 3 il peut se lire indépendamment des autres. Vous pouvez donc le lire avant, après, entre les deux premiers tomes... comme vous souhaitez ! Si vous souhaitez juste découvrir la plume de l'auteur, lisez peut-être plutôt beauté, il est beaucoup mieux que poison, bien que moins bien que Charme. Néanmoins, comme je le dis plus haut, je conseillerais plutôt de le lire en premier. Il n'est pas très dérangeant de le lire après les autres, après tout c'est à la fin du tome 3 qu'on découvre ce que voulait dire la fin du tome 2. J'ai adoré ce méli-mélo d'intrigues.

Bref, si vous n'avez pas encore commencé cette série, commencez tout de suite !! En plus les couvertures sont magnifiques et feront d'un plus belle effet dans votre bibliothèque !

Lien livraddict Poison
Lien livraddict Charme
Lien livraddict Beauté

Lien amazon Poison
Lien amazon Charme
Lien amazon Beauté

jeudi 2 avril 2015

Kéléana l'assassineuse, Tome 2 : la reine sans couronne

Auteur : Sarah. J. Maas
Tome : 2
Pages : 506 pages
Editions : La martinière jeunesse
Prix : 19 €
Sortie le : 28 août 2014




Après un an d’emprisonnement dans les mines de sel, Keleana a gagné sa liberté en devenant l’assassineuse attitrée du roi. Pourtant, Keleana est loin d’être dévouée à la couronne… Jouer le jeu du simulacre est d’autant plus difficile que les ordres du roi l’obligent à menacer ceux qu’elle voudrait protéger. Les forces obscures qui menacent l’équilibre du monde, l’obligeront cependant à faire un choix, au péril de sa vie…



Kéléana, le tome 1 avait été un livre qui m'avait vraiment beaucoup plus. Etant donné que je l'avais directement reçu en avant première des éditions La martinière jeunesse (que je remercie encore grandement) et que je l'ai lu directement, j'avoue avoir été très impatiente de lire le tome 2.
Et pourtant, quand le livre est sortie, je ne l'ai pas acheté tout de suite. Après tout, il faut se le dire, ce livre coûte cher (quand même 3€ de plus que le premier tome, je ne sais pas bien pourquoi...). Mais j'ai finis par me le procurer et je l'ai lu tout de suite, m'étant en pause un livre par la même occasion (je sais c'est pas bien mais je n'ai pas pu m'en empêcher !). Malheureusement, il n'aura pas eu le succès que je lui attendais.

Dans ce tome 2, nous suivons à nouveau Kéléana, le garde et le prince. Je ne vais pas risquer de vous spoiler le tome 1 alors je ne m'aventurerai pas à expliquer l'histoire de ce tome. De plus, et c'est aussi l'un des points négatifs de ce tome, je serai totalement incapable de faire un résumé de ce livre. Ce n'est pas que je n'ai pas compris, mais clairement, à aucun moment je n'ai réussit à saisir la trame du livre. A aucun moment je n'ai su dire de quoi parlait exactement ce tome. Nous avons beaucoup d'éléments. Peut-être étais-je trop idiote pour comprendre, ou alors l'auteur avait beaucoup trop d'imagination ? Je ne sais pas. Pour moi le premier tome, même s'il fallait suivre un minimum, ne m'avait pas parut être un livre auquel il fallait réfléchir pour comprendre toute l'histoire. Sauf qu'avec ce tome, et bien je n'ai pas tout compris.

Je ne vais pas forcément jeter la pierre à ce livre pour ça. Il faut dire que j'ai mis du temps à lire ce livre, presque un mois. J'ai même mis en pause ce livre pour en commencer un autre (non, pas celui que j'avais mis en pause pour celui-ci, sinon c'était trop facile n'est-ce pas ?). Il faut dire que, pour une raison tout à fait inconnue, j'étais mal dès que je lisais ce livre. Je n'étais pas capable de lire trois page sans avoir un mal de crâne fulgurant et avoir envie de vomir. Et pourtant, dès que je posais ce livre, tout allait bien. Je ne sais pas d'où venait mon mal être. En tout cas, il ne faut peut être pas mettre la faute sur ce livre. Ce phénomène m'est déjà arrivé une fois, mais jamais depuis, c'était avec Pure de Julianna Baggott. Je n'avais d'ailleurs jamais lu la suite de ce livre mais pour Kéléana, je suis obligé de lire le tome 3. Déjà parce que j'avais adoré le 1, et puis de toute manière, je n'arrête pas une série de trois tomes au tome 2, il me faut une fin ! Mais j'espère qu'elle sera satisfaisante et que je n'aurai pas ce phénomène avec le troisième tome.

Pour en revenir au livre, j'adore toujours la plume de l'auteur, elle est toujours très fluide. C'est un livre qui se lit vraiment très bien (malgré les problèmes que j'ai eu) mais ne vous attendez pas à lire un livre tout simple au bord de la plage, il faut rester un minimum concentrer je pense.

Je vais finir ma chronique ici, après tout je ne serai pas très objective pour ce livre. J'ai vraiment adoré le tome 1 et beaucoup on tellement aimé qu'ils ont continué la suite en VO, c'est pourquoi je vous conseillerai de lire cette série si elle vous fait envie, en espérant que mes problèmes physiologiques ne vous atteignent pas !



Lien livraddict
Chronique du tome 1
Lien amazon



mardi 31 mars 2015

The sin eater's daughter, Tome 1 : l'héritière


Auteur : Melinda Salisbury
Tome : 1
Pages : 336 pages
Editions : Gallimard jeunesse
A paraître le : 10 avril 2015



Twylla, dix-sept ans, est une élue, l’incarnation de la fille du dieu de la vie et de la déesse de la mort. Depuis ses treize ans, elle vit dans le château de Lorture où, bien qu’elle soit promise au prince, elle ne participe pas comme les autres à la vie de la cour. Car Twylla est, en quelque sorte, le bourreau de la reine. Nourrie chaque mois d’un poison mortel contre lequel elle est immunisée, elle exécute les traîtres du royaume. Simplement en les touchant. Ce statut l’affige au plus haut point - et l’isole cruellement. Alors, quand son nouveau garde, Lief, charmant et rebelle, cherche à se rapprocher d’elle, Twylla se laisse aller aux confidences... et aux sentiments. Mais elle est fiancée au prince, auquel elle se sent liée, et redoute la cruauté de la reine. Tout bascule quand elle apprend que son rôle n’est qu’un mensonge et que la reine a tout inventé pour asseoir son pouvoir... Dans cette intrigue machiavélique aux sombres secrets, Twylla devra trouver sa vérité.



Tout d'abord je souhaiterai remercier gallimard Jeunesse pour l'envoie de ce livre en épreuve non corrigé. Quand je l'ai vue et que j'ai lu le résumé, j'ai tout de suite voulu le lire. Il m'a tentée toute de suite et sa magnifique couverture n'y est pas pour rien (ma version n'est pas la même que la version final mais les deux son magnifiques). Je ne savais pas à quoi m'attendre, je ne savais pas si je me plongeais dans un roman pur fantasy avec de l'action encore et encore, ou si je me plongeais dans un livre romance toute simple. Au final, je préfère prévenir, on est beaucoup plus dans une romance que dans un roman d'action. Si vous vous attendez vraiment à de la pur fantasy type « game of throne », passez votre chemin ! Déjà parce que c'est de la jeunesse et en plus parce que ce livre est plutôt tourné sur la romance, même si heureusement, celle-ci n'occupe pas toute la place, une grande partie du livre est surtout consacré à l'histoire.

Dans ce livre nous découvrons Twylla. Twylla est une jeune fille de 17 ans à la chevelure rousse flamboyante, qui se retrouve adopté par la reine et fiancé au prince du royaume parce qu'elle serait l'incarnation de la fille d'une déesse, rien que ça. On l'appel, Daunen incarné et elle a le pouvoir de tuer une personne, rien qu'en la touchant. Visiblement, cette fille fait peur et personne ne veux l'approcher, sauf le roi, la reine et le prince, qui sont immunisés contre son pouvoir grâce à la bonté divine.
Bien entendu, vu son statut social, elle est fortement protégé et deux gardes la suivent constamment. Comme même les gardes ont peur de la toucher involontairement et de succomber dans d'atroces souffrances, beaucoup se succèdent au poste. Jusqu'au jour où un nouveau garde, Lief, débarque et s'approche un peu trop près d'elle. Pour savoir la suite, lisez le livre !

Honnêtement, si je dois vous donner un avis rapide, là, tout de suite, je vais vous dire que j'ai juste adoré. Je me suis beaucoup rapproché de Twylla qui n'est pas une fille forte à la manière de Katniss ou de Tris (si tu n'as pas reconnut les références, vérifie que dans ton eau il n'y a pas un poison qui t'ai fait dormir 100 ans !) mais qui l'est tout de même à sa manière. Twylla est vraiment conditionné à sa nature de fille de château, elle fait ce qu'on lui demande, quand on le lui demande. Elle n'est pas toujours heureuse de cette situation mais elle s'oblige à l'apprécier parce que c'est son devoir, sa destinée.
Elle m'a vraiment plu dans ce sens et à aucun moment je n'ai eu envie de la baffer et de lui dire « mais bon sang bouge toi le @^# » alors qu'honnêtement, c'est rare de trouver une jeune fille qui vit dans un château, qui reste à sa « place » de fille et qui pourtant n'est pas niaise et qui ne fait pas constamment les pires choix possibles.

Pour ce qui est de Lief, au début j'avais clairement peur pour lui. Il s'approchait de trop près de Twylla et semblait se ficher totalement tu pouvoir de la jeune fille. Lief est un garçon à qui on s'attache très vite. Mais on l'apprécie encore plus parce son rapprochement avec Twylla va au-delà de la simple bêtise, c'est comme s'il frôlait avec le danger, tout en le contrôlant. On ne le prend pas comme un idiot, on le prend comme un homme fort, serein, courageux... bref, le chevalier idéal !

J'ai également adoré cet univers moyenâgeux avec le château, les servantes, les robes magnifiques, la reine qui se croit tout permis, les légendes... Je ne sais pas si l'auteur s'est bien renseigner ou non sur les uses et coutumes de l'époque pour certaines choses mais quand on entre dans ce livre, on entre dans un univers à la fois tout à fait réaliste et tout à fait d'un autre monde. C'est ce qui m'a bluffer dans ce livre parce que l'histoire en elle-même ne s'est jamais produite mais c'est tout de même tellement crédible que plus on lit le livre, plus on se dit « oui, ça aurait pu arriver ».
Même si sur la fin on arrive plus dans de l'imaginaire, l'héritière nous montre un parfait combo entre l'historique et la fantasy.

Pour conclure, si vous aimez la fantasy, les romances, des livres young adult qui ne font pas trop jeunesse, des rebondissements auxquels on ne s'attendait pas, et surtout, si vous voulez prendre un livre et ne plus réussir à le lâcher, et bien foncez ! Ce livre sort le 10 avril et je vous encourage vivement à aller vous l'acheter !
J'ai bien entendu hâte de voir vos avis, j'espère que ce livre vous plaira autant qu'il m'a plu à moi.






 


dimanche 22 mars 2015

Le royaume de Lénacie, Tome 1 : les épreuves d'Alek



Auteur : Priska poirier
Tome : 1
Pages : 350 pages
Editions : Éditions de mortagnes



Marguerite est une adolescente élevée depuis sa naissance dans l'amour que lui prodiguent ses parents adoptifs. Elle mène une vie bien tranquille jusqu'à son quatorzième anniversaire. À partir de ce jour, elle ressent l'appel irrésistible de la mer, au point d'inciter toute sa famille à prendre la direction des côtes américaines. Tout juste arrivée, Marguerite rencontre un homme mystérieux, qui lui apprendra qu'elle est en fait une syrmain, une sirène ayant la capacité de vivre aussi bien sur la terre que dans l'eau. Rien de moins!

La jeune fille ira de surprise en surprise dans sa découverte du royaume de Lénacie, l'univers sous-marin où elle est née. Elle y fera la connaissance de sa mère biologique et de son frère jumeau Hosh, tous deux membres de la famille royale. L'émerveillement de Marguerite cédera cependant vite à la crainte, puisqu'en tant qu'aspirante au trône, elle doit participer aux épreuves instaurées par un de ses ancêtres, le souverain Alek. Mais au fil des siècles, les épreuves ont gagné en cruauté, voire en barbarie.

Marguerite et Hosh réussiront-ils à triompher des autres participants alors que leur vie est parfois menacée par de sinistres créatures? Et parviendront-ils à contrer les tricheries de leurs cousins malhonnêtes?



Vous le savez déjà peut-être, mais moi, j'adore les sirène. Il n'y a pas beaucoup de publications sur le sujet, c'est pourquoi la lecture de Deep blue, a été la première sur le sujet. Comme vous pouvez le constater sur la chronique de ce dernier, j'ai eu un coup de cœur pour ce monde de sirène. C'est pourquoi, quand j'ai trouvé les trois premiers tomes de la série du royaume de Lénacie dans mon easy cash à très petit prix, je n'ai pas hésité une seconde. Ce livre contenant peut de page et l'écriture étant tellement grosse et aéré, je l'ai commencer tout de suite. Je m'attendais à beaucoup apprécier ma lecture mais comme vous allez pouvoir le lire, beaucoup de points m'ont dérangés.
Mais tout d'abord, je vais vous expliquez l'histoire de ce livre. Dans ce premier tome, nous découvrons Margueritte, une jeune fille de 14 ans presque comme toute les autres. Je dis presque parce que Margueritte sait depuis longtemps qu'elle est allergique à l'eau, la dernière fois qu'elle a touché de l'eau salé, elle s'est retrouvé avec des marques sur le corps. Du coup, pour elle, aller à la mer a toujours été impensable.
Mais pour ses 14 ans, sur un coup de tête, elle réussit tout de même à convaincre ses parents adoptifs de l'emmener au bord de la mer pour les vacances (vous voyez peut-être déjà ce qui m'a déranger ? Je n'ai pas trouvé ça très crédible. J'ai du mal à croire que des parents qui savent pertinemment que leur fille est fortement allergique à l'eau salé, laissent leur enfant aller à la mer comme ça. Mais bon tout est normal, allons-y!).
Dès son arrivé, Margueritte est très attiré par la mer et très vite, elle rencontre un homme qui va lui dire en gros « viens avec moi, tu es une sirène et tu dois gouverné sur un royaume, tu ne me connais pas, mais viens avec moi ».
Je pense que dans la vrai vie, tout le monde aurait crier à la pédophilie, mais pas Marguerrite. Au contraire, elle, elle le suit. Pas surprise d'être une sirène et qu'un inconnue lui demande d'aller sous l'eau alors qu'elle est censé être allergique.
Est-ce que vous trouvez quelque chose de crédible là dedans vous ? Parce que moi non, d'autant plus que ce que je viens de vous décrire se fait sur même pas 5 ou 6 pages je dirais.
Je ne vais pas continuer d'être cynique, je pense que vous avez compris, pour moi ce livre manque cruellement de crédibilité. On va dire que c'est de la jeunesse et qu'il ne fallait pas que je m'attende à beaucoup plus, alors passons à autre chose.

Comme vous pouvez le lire dans le résumé, Marguerite arrive dans ce monde de sirène et doit subir quelques épreuves pour gagner le droit de prendre la place de la reine. Bien entendu, elle et son frère jumeaux Hosh, ne sont pas les seuls à vouloir ce titre. Ils ont donc des concurrents pas toujours très très honnêtes (heureusement sinon c'est pas drôle).
Dans le résumé ont nous dit que ces épreuves ont « gagné en cruauté, voire en barbarie », vous voulez que je vous dise ? Si vous vous attendez à ça, passez votre chemin. Je ne sais pas si c'est parce que j'ai trop regarder Game of throne ou si c'est parce que je suis une vrai sadique, mais pour moi, ces épreuves ne sont pas cruelles ni barbares. Les deux dernières ne sont pas très cool je le reconnais mais les autres... J'ai été déçu par cela, clairement je m'attendais à autre chose.

En point négatif on peut aussi rajouter le style d'écriture de l'auteur. Si vous voulez savoir de quoi je parle, je vous conseil vivement d'aller regarder en librairies les premières pages de ce livre. Et surtout regarder la façon de parler des personnages au début du texte. Honnêtement, j'ai du mal à croire qu'une fille de 14 ans et sa petite sœur de 8 ans puisse nous servir des phrases pareils. On aurait dis des personnes à la cour du roi essayant de parler le plus joliment possible. Non, on ne parle pas comme ça nous. Je ne dis pas qu'un auteur dois mal écrire ses phrases pour que ça ressemble aux paroles des jeunes de maintenant, mais au moins un peu quand même.
Pour être honnête avec vous, et je ne souhaite pas être méchante, j'ai eu l'impression (surtout au début, je ne sais pas si c'est du à l'habitude du style ou d'une amélioration de l'auteur) de lire une histoire écrite par une fille de 15 ans. Et pour avoir passé ma jeunesse à lire des fanfictions de filles plus jeunes et de cet âge, je peux vous dire que ça y ressemble beaucoup.

Vous l'avez compris n'est-pas ? Je suis vraiment déçu par cette lecture. Mais j'ai quand même finis par un peu apprécier ma lecture, je ne vais pas vous le cacher. Heureusement, ce livre ce lit très vite (je n'avais pas eu l'impression d'avoir beaucoup lu quand j'ai finis par tourner la dernière page) et il est vrai qu'on ne s'ennuie pas. L'auteur ne s’embarrasse pas de moments inutiles, s'il y a un mois qui ne sert a rien, alors vous trouvez une petite ellipse et on passe à autre chose. Au final ce n'est pas ce que j'attendrais d'un auteur mais étant donné les choses qui m'ont déçus dans ce livre, je suis contente que l'auteur ait décider de faire comme ça, au moins on ne s'ennuie pas et la lecture reste une petite lecture détente.

Donc pour conclure, même si j'ai eu l'impression de passer mon temps à démolir ce livre sur des points qui me semblaient fondamentales, je tiens quand même à dire que ce livre reste assez sympa dans l'ensemble et se lit bien. Il conviendra peut-être beaucoup plus aux plus jeunes d'entre nous mais pourquoi pas même à 20 ans ! Même si ce livre va beaucoup trop vite à mon goût, vu les défaut apparent de l'auteur, ce n'est pas trop gênant.
Étant donné que j'ai les deux autres premiers tomes dans ma PAL, je vais lire la suite et on verra ce que ça donne. Parce que je le répète, malgré tout les défauts, je n'ai pas passé un mauvais moment de lecture, mais j'ai été déçu, oui.






Lien livraddict : cliquez-ici





mardi 10 février 2015

Eleanor and park



Auteur : Rainbow Rowell
Tome : one shot
Pages : 378 pages
Editions : Pocket jeunesse




Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle a l'habitude de s'asseoir à côté de Park, un garçon timide, qui l'ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths.




Depuis que Rainbow Rowell fait publier ses livres en France, tout le monde entend parler d'elle et de sa magnifique plume capable de créer des histoires touchantes à souhait. Quand son dernier livre est sortie « A un fil », j'ai commencé à me dire qu'il fallait vraiment que je découvre cette auteure, j'adore les histoires touchantes et son style avait vraiment des chances de me plaire. J'ai donc, tout naturellement, jeté mon dévolue sur le tout premier livre qu'elle a sortie « Eleanor and Park ».
Eleanor est trop rousse, trop ronde, trop bizarre, et quand elle arrive dans son nouveau lycée, tout le monde se moque d'elle. J'avais peur de lire ce livre parce que j'avais peur de trop m'identifier à elle. Parce que moi aussi je suis rousse (même si je n'ai jamais eu des problèmes vis-à-vis de ma couleur de cheveux), ronde, et que j'ai toujours eu des problèmes à l'école par rapport à ça (et oui, on vis quand même dans un monde difficile). J'avais donc peur de trop m'identifier à elle, de trop prendre à cœur son histoire. Mais j'ai passé le cap et j'ai entamé les premières pages de ce livre.
A partir du moment où j'ai ouvert ce livre, je n'ai pas réussit à le fermer, il faut se l'avouer, ce livre est très addictif.
Comme dit précédemment, on découvre Eleanor qui débarque dans un nouveau lycée, elle a enfin retrouvé sa famille qui l'avait viré de chez elle. Pourquoi ? Lisez le livre et vous serez ;-).
En tout cas, Eleanor vis dans un milieu familial très compliquer et déjà, une chose ma énervé. La passivité de sa mère vis-à-vis de ce qu'éléanor subit (que ce soit à l'école ou à la maison). Je me suis dit « mais comment une mère peut accepter ça ? Comment Eleanor peut vivre ça ? » Personnellement, je serait partie de cette maison pour ne jamais revenir, j'aurai dis depuis bien longtemps à ma mère ce que je pensais, ce que je ressentais, et toute cette histoire ne se serait pas produit. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi Eleanor gardait toute sa souffrance pour elle, sans le dire à personne. Je ne me suis au final pas identifié à elle, parce que je ne l'a comprenais pas, je ne savais pas pourquoi, elle restait passive, tout comme sa mère.
Heureusement pour Eleanor, en prenant le bus tous les matins, elle a rencontré Park, un jeune garçon d'origine Coréenne, tout aussi fan de comics qu'elle. Je ne me suis pas du tout attaché à Park, je ne sais pas pourquoi, mais ce personnage ne m'a fait ni chaud ni froid. Même si je l'ai plus compris qu'Eleanor, j'ai plus compris son besoin de la protéger, de tout faire pour elle, son besoin de la voir.
Tout au long de l'histoire, vous suivez les points de vue de Park et d'Eleanor.
Au début, leur relation n'est pas du tout amical, Park fait comme les autres et décide d'ignorer Eléanor. Mais rapidement, une relation entre eux commence à naître.
Ce que j'ai apprécié est que cette relation se fait progressivement (ou presque). J'ai trouvé le passage entre « je t'aime pas » à « je t'aime » trop rapide mais le reste ne s'est pas fait en un éclair. Tout le long du livre, on suit cette progression, et c'est long.
Je déplore cette longueur dans un sens parce que nous n'avons pas autre chose que cela, mais en même temps, plus rapide aurait été trop brutal. Je pense que l'histoire d'à côté n'a pas été assez développer par rapport à l'histoire d'amour et j'ai vraiment trouvé ça dommage (et pourtant je suis une grande romantique).
La fin m'a bouleversé mais je suis déçu d'avoir été spoiler au tout début. La toute première page qui agit comme une sorte de prologue laisse entendre ce qui va se passer, et quand on comprend le contexte de vie d'Eléanor, on sait tout de suite ce qui se passe et ce qui va se passer.
Je conseillerais donc à ceux qui veulent lire ce livre, de ne pas lire la première page.
Je suis néanmoins ravis de voir que de plus en plus de livres sur le sujet de la maltraitance, des railleries à l’école et autres sujets sensibles, arrivent dans nos librairies. Peut-être que la lecture de ces livres ouvrira les yeux aux personnes qui jugent et n'acceptent pas la différence des autres. Parce que même si ce livre est un livre de fiction, je n'ai aucun mal à imaginer que la situation d'Eleanor puisse arriver dans la réalité.
Étant donné que ce livre a fait l'objet d'un coup de cœur général, je conseil ce livre, personnellement j'en ai entendu tellement de bien qu'il est forcé d'être un peu déçus par certains points mais je suis certaine que ce livre va plaire à un grand nombre.

mardi 20 janvier 2015

LES CARNETS DE CERISES, TOME 1 : LE ZOO PETRIFIE





Auteure et dessinateur : Joris chamblain et Aurélie Neyret
Numéro de tome : 1
Pages : 76 pages



"Il était une fois... Quand j'étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j'avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois... ben moi, Cerise ! J'ai dix ans et demi et mon rêve, c'est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c'est d'observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l'on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes...
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu'un de vraiment mystérieux..."

Depuis quelques temps, cette jolie série de bande dessinée fait beaucoup parler d’elle. Je n’avais pas encore craqué sur sa jolie couverture, et lors d’un achat France Loisir, je n’ai pas pu résister.
J’étais à la base tout de même un peu sceptique, après tout, tout le monde en disait du bien et c’est dans ces cas-là que l’on est souvent déçu. De plus, je ne savais absolument pas à quoi m’attendre et la quatrième de couverture en dévoile peu.

Mais au final, j’ai été conquise. Jamais je n’aurai pu croire qu’une BD aurait pu être un coup de cœur. Pour moi, acheter une bande dessinée n’engage à rien. Si comme moi vous avez presque 300 livres qui s’éternisent dans votre PAL, il est vrai que les mangas, comics et bandes dessinées sont les achats idéals. En général moins chère qu’un livre grand format, il est également beaucoup plus rapide à lire et beau à observer.
Quand j’ai ouvert ce premier tome des carnets de cerise, j’ai tout d’abord été fasciné par le travail mis en œuvre dans ce livre. Nous n’avons pas que des « cases » avec des petits dessins et des « bulles de discussions », nous avons parfois une image du carnet de cerise, son journal intime où elle écrit quotidiennement, où elle insère les indices, les pistes à suivre pour ses enquêtes. Tout de suite, je me suis dit que même si l’histoire venait à ne pas me plaire, j’adorai les dessins et bien entendu, c’est un point primordial pour des livres imagés.
Mais heureusement, l’histoire m’a plu également. Dans ce livre, Cerise se met à enquêter sur un mystérieux vielle homme qui transporte des pots de peintures et des animaux en cage.
Elle embarque ses amis dans ce mystère jusqu’à ce qu’elle trouve le fin mot de l’histoire. Elle ne lâche rien et c’est un côté qui m’a beaucoup plu chez elle. Cette jeune fille est généreuse, têtue et très attachante. J’ai adoré la suivre dans son aventure qui sera malheureusement toujours trop courte.
Le secret est totalement inimaginable et l’ensemble est très original. C’est ce que j’ai adoré, à aucun moment je n’aurai pu me douter de ce qui se passait avec le vieux monsieur et l’ensemble est vraiment extraordinaire.
Ce petit livre sera plaire à la fois aux grand et aux petits. Un petit bonus à la fin permet de participer au livre (je ne dirais pas comment sinon ce serait un spoil).
Pour conclure : si vous n’avez pas encore craqué, qu’attendez-vous ?